Eaux & Air, pathologie des réseaux. Expertise, audit & intervention sanitaire.
Plomb & polluants, minéraux ou métalliques. Légionelles et polluants organiques

A2A

Contrôle du Fonctionnement des Installations

Les tours aéroréfrigérantes et les réseaux ouverts qui y sont associés doivent être inspectés régulièrement.

L'inspection d'ensemble et de détail

Les installations aéroréfrigérantes doivent être inspectées au moins une fois par mois. Ce qui exige un accès facile aux équipements et notamment aux éléments internes de la tour afin de pouvoir les inspecter et les nettoyer. L'installation doit dans un premier temps être inspectée sous ses conditions normales de fonctionnement puis en mode dit dégradé.

L'inspection extérieure

Certains détails peuvent être repérés extérieurement par exemple la présence d'algues ou de biofilm. Leur présence indique une croissance bactérienne non négligeable. La présence de fuites d'eau ou d'obstructions des entrées d'air peut servir d'alerte complémentaire. Les équipements de traitement et de contrôle doivent êtres soigneusement examinés afin de vérifier leurs bons fonctionnements et réglages.

L'inspection intérieure

Avant d'ouvrir la trappe pour accéder à l'intérieur de la tour, il faut s'assurer que les ventilateurs et les pompes sont mis à l'arrêt. Pour inspecter le bassin de la tour il faut pouvoir le vidanger au préalable. Cette opération est obligatoire et doit être parfaitement possible.
Si l'inspection intérieure révèle des détériorations sur les matériaux, il faut les signaler en vue d'y porter remède. Cette disposition concerne plus particulièrement les dispositifs de ruissellement, les séparateurs de gouttes, le bassin d'eau froide et le système de distribution d'eau.
L'examen doit porter également sur les dépôts microbiens ou non et sur la clarté de l'eau.
Au moins une fois par an, l'inspection doit porter aussi sur les pompes, les échangeurs et le rendement de la tour. L'inspection d'une tour aéroréfrigérante demande généralement l'arrêt du groupe frigorifique. C'est pourquoi, il est nécessaire de programmer les actions afin que ces actions ne soient pas dommageables pour les utilisateurs.

La conduite correcte des installations s'appuie surtout sur deux objectifs essentiels au regard de la maîtrise des risques sanitaires :