Eaux & Air, pathologie des réseaux. Expertise, audit & intervention sanitaire.
Plomb & polluants, minéraux ou métalliques. Légionelles et polluants organiques

A2A

Coordination des opérations lors de gestion de crise

Lors de l'identification de risques sanitaires avérés liés à l'air intérieur, à l'eau et/ou aux ICPE (dont installations de refroidissement) sur un bâtiment, A2A Ingénierie intervient en tant que partenaire sanitaire dans la gestion de cette crise.

La gestion d'une crise est une succession de phases dont l'attitude des différents acteurs et décideurs est déterminantes pour l'issue des évènements. En fonction de la gravité des faits et de leur impact sur la santé des occupants, les décisions doivent être prises rapidement et auront une conséquence plus ou moins forte sur le fonctionnement de(s) l'entreprise(s).

Phase 0 : Passage en mode dégradé : ouverture de la cellule de crise

1. Réception de l'information et évaluation du risque

Lors de la prise de conscience du caractère exceptionnel d'un évènement, une cellule de crise est ouverte afin de coordonner les actions entre le propriétaire, l'administrateur de biens, la société en charge de la maintenance et le partenaire sanitaire.

L'objectif est d'animer la communication ente les participants et d'accélérer les prises de décision en fonction du caractère délétère de la crise pour limiter d'une part la propagation de l'évènement et d'apporter les solutions nécessaires.


2. Choix de la politique de communication

Dès la création de la cellule de crise, une politique de communication est décidée par le propriétaire ou son administrateur de bien. En aucun cas son partenaire sanitaire ou la société de maintenance ne peuvent y déroger.

-> A ce stade, il est impératif que chaque acteur ait conscience de son rôle et de l'impact d'une communication non concertée.

Phase 1 : Détermination et mise en œuvre d'un plan d'action

Après avoir identifié l'information à l'origine de l'évènement ainsi que sa fiabilité, un plan d'action est déterminé. Celui-ci se base sur l'expertise des sources de pollution, des dysfonctionnements techniques et des risques générés par l'utilisation et l'entretien des installations.

Ce plan d'action se décompose en trois éléments :

-> Le plan d'action est une solution concertée pour sortir de la crise. Tous les partis doivent en suivre les décisions pour éviter l'aggravation et/ou la répétition d'une crise.

Phase 2 : Retour à une situation normale

Suite aux différentes actions correctives entreprises, de nouvelles analyses sont réalisées pour estimer le retour à une situation normale.

Dans la continuité de la politique de communication définie initialement, un rapport final de gestion de crise est dressé.

Il en découle la rédaction d'une note d'information destinée aux usagers pour les rassurer.

-> Cette communication marque le retour à une situation normale et acte la fermeture de la cellule de gestion de crise.

Retour d'expérience

Le retour à une situation normale implique la fermeture de la cellule de crise.
Cependant, la vigilance des différents acteurs ne doit pas être relâchée !

Pour limiter le renouvellement d'une crise, un retour d'expérience est mis en œuvre. Celui-ci se base sur :

-> L'intérêt d'une telle démarche est double. Le retour d'expérience permet :